mercredi 19 juin 2019

Une fois de plus



On fait à nouveau les foins, cette année il est très épais, il est destiné aux ânes et aux chevaux et aux jolies chèvres de notre voisin.
Sur ces deux parcelles qualité et quantité sont au rendez-vous.
Récolté sans aucun traitement chimique bien sûr. Ni engrais, ni pesticides.

















Il y a eu dans ce champ 230 bottes sur 3 remorques, à engranger et un peu plus loin un autre pré attend la suite, le bottelage mais le plus dur c'est de charger les bottes sur la remorque, il faut bien le ranger pour que ça tienne, à la vue du chargement ça donne le vertige !...






Les copines Véronique et Tété tiennent le bar









40 commentaires:

  1. Bonjour ma douce Marine adorée,
    Eh ! ben c'est un sacré boulot de faire ça, j'imagine que ça doit pas être évident !
    Je te souhaite ma douce Marine adorée une excellente journée, gros gros bisous et à bientôt !

    RépondreSupprimer
  2. Bon courage Marine c'est un travail physique et le bar doit être apprécié... je ne pourrais pas t'aider trop d’allergies entre les plantes et les insectes je reste calfeutrée et bien couverte !
    gros bisous et mille pensées

    RépondreSupprimer
  3. Coucou. C'est un boulot qui demande beaucoup mais quelle bonne herbe ensuite pour les animaux, gorgée de soleil et pleine de vitamines. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pris un grand bol d'air de la campagne, grâce à toi...
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
  5. Ça me rappelle de doux souvenirs, c'est un sacré boulot, mais en général tout ce passe dans une bonne ambiance, chacun sait ce qu'il a à faire, vous avez fait de belles remorques, sur 5 lits il faut les monter les dernières, avec mon beau frère il nous est arrivé de faire 6 lits sur une remorque, on était jeune et fou et on se lançait des défis, le soir on était crevé mais heureux. Le meilleur moment c'est quand on rentre la dernière remorque, le beau frère disait on tue le chien.
    Je te souhaite une belle journée
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  6. Quel courage.
    Le bon foin bio est rentré et c'est très bien.
    Bonne journée Marine.

    RépondreSupprimer
  7. bon courage car là il y a du travail
    bises amicales

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Marine
    ça me rappelle mon enfance, mais on ne bottelait pas, on chargeait la charrette en vrac, tout un savoir faire pour celui qui était dessus !!!
    Cette année il faut viser juste avec la météo pour faire les foins ....
    Merci pour ce joli partage
    Bises, bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et je pense que dans certains coins des Pyrénées cela se fait encore à cause des grosses pentes , le foin entassé dans des draps, descendus à dos d'homme vers la charrette en contrebas !
      Bisous DD

      Supprimer
  9. J'imagine la bonne odeur ....de mon enfance à laquelle je pense si souvent
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Et oui, un sacré boulot, mais les ânes, chevaux et chèvres vont se régaler avec ce bon foin ! Cela me rappelle lorsque j'étais jeune, en été je montais en Cerdagne, à Eyne, et j'aidais nos voisins quand ils "faisaient" le foin ! Bises

    RépondreSupprimer
  11. Je comprends que tu sois épuisée:) Quel boulot ! j'ai fait les foins quelques fois dans ma vie et je me souviens des ficelles qui fendent les mains au bout de quelques bottes...et tu as raison ranger les bottes sur la charrette ce n'est pas facile (c'était mon travail) et le dernier lit comme vient de me le rappeler Claude, nous donnait le vertige, surtout dans les champs en pente...mais les monter au bout de la fourche non plus même si ce sont les hommes qui le faisaient. Par contre quelles bonnes odeurs, et quelle ambiance sympa. Merci pour ce partage, les animaux auront du bon foin à manger tout l'hiver. bisous et une belle journée

    RépondreSupprimer
  12. Les chevaux et ânes sont parés pour l'hiver !

    RépondreSupprimer
  13. Je sens d'ici cette bonne odeur de foin fraichement coupé. Mais quel travail de hisser les balles sur la remorque, puis de les décharger et les ordonner dans la grange.

    RépondreSupprimer
  14. Un belle récolte pour tes bêtes ce qui va compenser les années de vaches maigres.
    Bises et bon jeudi ma Zoupinette

    RépondreSupprimer
  15. Je suis admirative du courage qu'il faut pour faire les foins et j'adore ces photos rurales. Elles me rappellent toujours mon grand père paternel en Bretagne. Ici aussi en ce moment ça y va à fond mais en revanche je pense que côté pesticides ils sont au top de l'utilisation. Plus de coquelicots, de bleuets, de papillons. Bisous orageux

    RépondreSupprimer
  16. Michèle TRINCKQUEL20 juin 2019 à 10:23

    Du travail en effet mais les animaux vont être bien nourris cet hiver ! voir ces images me rappellent mon enfance quand nous allions aider des amis à faire les récoltes (foin et céréales) mais c'était encore l'époque des chevaux et le début des machines.... les remorques étaient chargées aussi et ensuite, les "bauges" de foin ou de paille étaient "monumentales".... Je vois que tes copines étaient restées à l'ombre...
    Très bonne journée et gros bisous

    RépondreSupprimer
  17. De tout coeur avec vous dans ce labeur.
    Je t'embrasse,
    eMmA

    RépondreSupprimer
  18. Merci de partager ce joli moment!!! dommage qu'on ai pas l'odeur du foin, j'adore ça! gros bisous Marine. cathy

    RépondreSupprimer
  19. Marine, j'ai répondu à ton com sur me blog, mais voilà le lien pour commander l'odyssée du renard :https://catalogue.salamandre.net/prevente-l-odyssee-du-renard.ope-1/?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Newsletter_290519_prvente_renard&utm_medium=email#?cle=2233-173

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Marine. C'est beaucoup de travail, à réaliser avec minutie, notamment pour l'empilement des bottes sur le camion. Bisous

    RépondreSupprimer
  21. Ouh gros travail qui me rappelle mes vacances chez ma grand-mère, on voyait un défilé incessant de remorques et leurs bottes de foin bien rangées !
    Bravo et je vois qu'on s'accorde tout de même une petite pause bien méritée.
    Bel après-mdi, bisous.
    Lylou

    RépondreSupprimer
  22. Coucou Marine
    Une période très importante que celle ci
    Bon courage à tous
    Bises

    RépondreSupprimer
  23. Que de bons souvenirs, quand on faisait les foins, chez nous, autrefois ...
    J'adorais conduire le tracteur, mais doucement les démarrages, car pépé, dans la remorque, faisait le montage et papa lui passait les bottes.
    De belles photos qui semblent d'un autre temps ...

    " Bon jeudi en espérant toujours du soleil, malgré un ciel bien gris de bon matin ...
    Absente demain : RV en ORL pour contrôle oncologie.
    Gros bisoux, ma marine ☼ "

    RépondreSupprimer
  24. Il en faut du courage mais les animaux ne s'en porteront que mieux

    RépondreSupprimer
  25. Ici c'est une région d’agriculture intensive avec de gros engins modernes et ça fait longtemps que je n'ai pas vu une telle scène... Alors merci, de partager avec nous ce travail à l'ancienne et du foin naturel; trop bien!
    bisous

    RépondreSupprimer
  26. un reportage tout à fait charmant, te souviens du de la Marquise ?"Savez-vous ce que c’est, faner ? Il faut que je vous l’explique : faner est la plus jolie chose du monde, c’est retourner du foin en batifolant dans une prairie ; dès qu’on en sait tant, on sait faner."

    RépondreSupprimer
  27. J'adore ! Quel beau reportage et quelle belle série de photos ! J'espère que tout cela se fait sans pesticide pour le bien de tous ! Amitiés et encore bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous ne voulons ni pesticides ni engrais, pour le bien être des chevaux, des ânes et chèvres en personnes responsables et amoureux des animaux et de la nature !
      Merci pour ton aimable passage ici Jean !

      Supprimer
  28. ça me manque la vie avec les animaux !!!
    heureusement j'ai mon chat !!!
    besos
    tilk

    RépondreSupprimer
  29. ce que je retiens de tout cela , à part la grosse fatigue,,,,,c'est la promesse de l'odeur des foins que j'imagine très bien!!! :-)
    Bisous de Mina

    RépondreSupprimer
  30. Oh j'ai adoré ces photos Marine et de savoir que ces beaux champs ne sont pas contaminés cela me réjouit.
    Merci à toi
    Bon week end et bises audoises
    chatou

    RépondreSupprimer
  31. A l'annonce de la canicule, tous les près ont été fauchés par ici...
    Mais sur tes photos c'est Flash back ... car ici, plus de ces petites bottes un peu échevelées. ici il ne reste que d'énorme boules de foin entourées de plastique!!!!! pourtant, le foin est encore au naturel ici aussi
    Merci pour ces images qui me ramènent à l'enfance
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  32. Tu vois quand j'ai vu ce tracteur et ces si belles balles de foin j'ai repensé à mon enfance quand on venait près de ma maison ramasser les foins. J'ai encore cette divine odeur dans la tête. Belle journée, Marine et gros bisous

    RépondreSupprimer
  33. Beau travail :-) autour du Mas, c'est fait aussi !
    À bientôt
    Nelly

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour Marine,
    Un petit coucou amical...Ah !!! la saison des foins, doux souvenirs d' enfance..
    Bonne soirée et grosses bises

    RépondreSupprimer
  35. ça reste de jolis photos de nos campagnes et du dur labeur de nos paysans moi j'ai pas connu enfant mais mon mari oui dans le 33 en Gironde il en a gardé de trés doux souvenirs
    amitiés Marine
    jojololo

    RépondreSupprimer