Music

vendredi 1 juillet 2016

Les foins sont rentrés






C'est toujours une période de stress, il faut trouver 3 jours de soleil, sans pluie,  et aussi de la main d'oeuvre pour pouvoir rentrer des "petites bottes" dans la grange de façon a en avoir d'octobre à mars pour les distribuer aux chevaux, il nous en faut 350 bottes, et elles pèsent !












































Deux autres aides sont dans la grange pour les ranger
(en tout six personnes courageuses !)
















Chez Patricia 24 h Photo





54 commentaires:

  1. Bonjour Marine
    Pour l'avor vecu il y a bien longtemps , c'est du travail très dur !
    Mais il faut le faire ....
    Merci pour tes explications et photos
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Belles photos qui me rappellent de bons souvenirs.
    Il faut des gars costauds pour porter les bottes et, en plus, ça leur ouvre l'appétit, hein ! ;-)
    Merci pour ce partage.
    Bonne fin de semaine, marine
    Bisoux
    dom

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce petit reportage sur la ramassage du foin.C'est en effet un travail très dur, on ne se rend pas compte quand on ne connait pas. Bonne journée. Nassy

    RépondreSupprimer
  4. une rude tâche !!
    bravo à tous-
    merci pour les photos- bisous-

    RépondreSupprimer
  5. C'est des bottes de sept lieues qu'il me faudrait pour venir te donner un coup de main !
    Non, ce n'est pas un bon plan, car j'te collerai tout ça par terre...
    Belle ambiance avec tes photos.
    Passe une bonne journée,
    eMmA

    RépondreSupprimer
  6. gros boulot effectivement mais du foin pour l'hiver , les chevaux resteront sagement à l'écurie !!
    Je suis sure que ces trois jours furent joyeux et sympas !! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ont un bon abri mais ils sont libres Chaourcinette, pas fermés en boxes
      Bisous

      Supprimer
  7. Eh oui, côté météo cette année, pas de bol, ça sauce presque chaque jour, orage, averse, crachin, ouf c'est fait pour vous, bises

    RépondreSupprimer
  8. pas facile avec la météo cette année bon courage Marine...chaque année qui passe le poids des bottes (des ans) est plus lourd !

    RépondreSupprimer
  9. des souvenirs dans ma campagne mais à cette époque ma opine et moi, nous étions perchées sur le char à foin du champ à la grange , c'était l'bon temps :) on savait aider .....
    Merci pour ce billet qui sent bon le monde de la terre et de la vraie vie

    RépondreSupprimer
  10. merci pour ce reportage sur ce beau moment, il ne manque que la bonne odeur du foin!!! gros bisous Marine. cathy

    RépondreSupprimer
  11. Coupés, ramassés, rangés, génial, pas comme chez moi ou je vois les foins pourrir dans la nature, cela me fiche la rage chaque fois !
    Bise et bonne journée Marine

    RépondreSupprimer
  12. Un travail harassant que les paysans connaissent bien pour le vivre et le vivre encore mais pour nous, rats des villes, quelles sensations bucoliques de voir la poussière s'élever et retomber en sentant si bon le foin.
    Les grillons chantent la chanson de la belle saison, celle de la fenaison !
    Merci ma douceur Marine, j'aime, que dis-je ? j'adore ton article qui me rappelle déjà celui de l'année dernière, comme le temps a passé vite !!!
    Mille tendresses à tous les courageux de la terre et baisers - câlins à toi et à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie, gros bisous, je suis heureuse de te remémorer de bons souvenirs !

      Supprimer
  13. Un travail indispensable... Bravo à ces travailleurs.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  14. Rude travail mais ça sent si bon !!!!! Que de bons souvenirs de ma campagne gersoise lors des foins !!! Merci Marine pour tes photos dont il ne manque que le parfum que je ne retrouve pas dans ma région.
    Bon WE à vous deux, bisous Marine et à lundi.

    RépondreSupprimer
  15. Wow, quel beau travail accomplit, c'est beaucoup mais une fois fait, tellement satisfaisant... J'adore l'odeur lors de la coupe! Tes photos sont magnifiques! Bise et bon vendredi tout en douceur!

    RépondreSupprimer
  16. Qu'est-ce-que j'aimais faire les foins dans mon enfance !!!
    pas de bottes à l'époque, on chargeait et déchargeait en vrac ... je conduisais le tracteur !!!
    Tant-mieux si vous avez réussi à avoir trois jours de suite pour les faire, c'est pas évident cette année !!!
    Merci pour ton partage
    bises Marine, bonne journée

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Marine ! c'est une belle période que celle des foins ! Depuis que nous avons perdu notre ami le Cheval j'avoue que ce n'est plus une préoccupation de lui trouver du foin !!! Bonne fin de semaine bisous !

    RépondreSupprimer
  18. Il me semble sentir l'odeur... Merci Marine
    Bises

    RépondreSupprimer
  19. Quel travail et voici des chevaux qui aurons de quoi manger bravo à tous ces courageux, bonne fin de journée bisous

    RépondreSupprimer
  20. Une atmosphère et un parfum qui me rappelle mes vacances en Lozère ...je sais que c'est du travail mais quel bonheur était le mien de tasser le foin dans les chars tirés par une belle paire de boeufs ...et ensuite de goûter sur le pré ...J' ai l' impression d' être très vieille mais heureuse d' avoir vécu ça ..;:-)
    bisous Marine

    RépondreSupprimer
  21. J'ai le sentiment que l'odeur des foins coupés est un heureux souvenirs pour ceux et celles qui ont passé des vacances "au vert".
    C'est un de mes parfums préférés.
    Bises Marine.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  22. Cela ne traîne pas non plus chez nous. Les buses n'ont même pas le temps de s'y poser.
    Bon week-end.
    Bises

    RépondreSupprimer
  23. Bonsoir chère Marine, tes photos sont magnifiques et me rappellent de beaux souvenirs. Que de travail mais une fois fait, très satisfaisant :-)
    Je te souhaite un tout bon week-end avec toute mon amitié.
    Gros bisous ♥

    RépondreSupprimer
  24. Quel boulot! Nous les citadins....on ne comprend pas toujours !
    bises d'été

    RépondreSupprimer
  25. Les foins sont toujours un moment d'inquiétude et pourtant les animaux en ont tant besoin l'hiver .
    A côté de chez moi , il les ont fait la nuit en fonction de l'arrivée d'orages.
    Douce soirée, bises Marine

    RépondreSupprimer
  26. Un travail rude ! Bravo à ces hommes courageux...
    Merci Marine pour ces jolies photos.
    Douce nuit. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  27. Du boulot c'est vrai mais vous êtes équipés
    et puis quand on aime on ferait n'importe quoi !
    Satisfaction d'avoir de beaux chevaux !
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La remorque et le second tracteur ne nous appartiennent pas mais des amis agriculteurs viennent pour que nous puissions rentrer le chargement, c'est ce qu'ils faisaient autrefois mais à présent ils font de grosses boules et s'en débrouillent tout seuls...

      Supprimer
  28. J'ai oublié de répondre à ta question, je n'ai pas de c/car mais je pars toujours avec ma sœur, son époux, le frère de son époux et son épouse. Celui de ma sœur est un 4 places et l'autre un 2 places.
    Bon WE à vous deux, bisous et à lundi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie pour toi ainsi tu passes de très agréables vacances en faisant de beaux voyages Maité !
      Bisous

      Supprimer
  29. De ce temps, ce n'est pas simple, mon voisin du champ derrière chez moi a profité de deux jours, top chrono !

    RépondreSupprimer
  30. vous avez eu une météo clémente pour faire cela, pas de pluie et pas de trop grosses chaleurs. quel travail, tu en as assez pour les chevaux pour toute l'année ? j'ai posté le nouveau sujet de mon défi si cela te tente. bises. celine

    RépondreSupprimer
  31. Oui Marine un travail dur et à la merci du temps .
    De très jolies photos ,!
    Bonne soirée Marine , bisous !

    RépondreSupprimer
  32. Si j'avais été tout près, je serais venue vous aider !

    RépondreSupprimer
  33. Durs travaux des champs...
    Dans notre région l'heure n'est pas encore de faner.
    Bises du dimanche Marine

    RépondreSupprimer
  34. De très belles scènes de vie !

    Bonne semaine :-)

    RépondreSupprimer
  35. Il faut sortir les muscles
    mais après l'effort le réconfort
    Bon dimanche après-midi
    Gros bisous créoles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sonya, je te souhaite une très bonne journée, bisous

      Supprimer
  36. un sacré boulot que ces foins, cela me fait penser quand j'étais enfant que l'on les faisait chez ma grand mère. bises. celine

    RépondreSupprimer
  37. Ah! Dire que je cherche de partout une malheureuse botte de foin,pour le paillage de la couche de mes petites oies, mais ici , tous ne font plus que des grosses boules!!! (round baller)même sur notre grand pré que l'on fait faucher...!
    Tes images sont un retour en arrière pour moi... comme je les aime!!!
    Très bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est rare aujourd'hui, mais tu devrais pouvoir t'entendre avec un agriculteur voisin pour qu'il t'en cède un peu... Merci et bises

      Supprimer
  38. Dur dur cette année je crois, quelle que soit la région ....
    Beau reportage !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  39. J'adore, en tout le stress ne doit pas faire partie de tes préoccupations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi donc ? Je ne comprends pas Mansfield...

      Supprimer
  40. On comprend lorsqu'on y a participé (quand on est, comme moi, quelqu'un de la ville). Je suis toujours reconnaissante aux travailleurs agricoles, ce sont des métiers physiquement durs, et aussi avec les imprévus dus à la météo, faut être solides moralement.Et tout le reste... J'ai parfois aidé des amis, j'ai constaté l'exigence de ce monde. Bises Marine

    RépondreSupprimer
  41. Il faut cu routage, sans aucun doute! Et tes photos rendent très bien ce labeur annuel qu'est le travail des champs!
    Bisous, chère Marine,
    Lorraine

    RépondreSupprimer
  42. Quel boulot les petites bottes carrées, bon courage.

    RépondreSupprimer
  43. Je me souviens de ces bons moments à faire les foins chez des cousins.. Pour nous jeune de la ville c'était un plaisir fatiguant mais on s'amusait..la vie était plus dur pour eux.. C'est un plaisir de revoir ta grange... Hier ont à pensé à vous en regardant le tour .. Bises de la Bretagne.

    RépondreSupprimer
  44. j'aime beaucoup l’Ardèche, le jardin d’agrément est splendide

    RépondreSupprimer